Accueil   /  Espace citoyen  /  Comptes et budgets
Finances communales
Le graphique ci-contre, nous montre que notre commune a pu compter sur des revenus constants durant la période de 1992 à 2004. Il faut également relever la relative stabilité des charges d’exploitation qui évoluent de façon plus ou moins parallèle aux revenus. La marge d’auto-financement a fluctué entre CHF 359 milles et CHF 808 milles entre 1992 et 2004. Concernant les investissements nets, soit les montants à la charge de la commune d’Isérables après versement des subventions cantonales et fédérales, il faut mettre les années les plus importantes en relation avec les investissements réalisés (Chauffage à distance, nouveau réseau d’eau, aménagement des zones à construire).

Les marges d’autofinancement de 1993 à 1997 étaient supérieures aux investissements et ont permis de réaliser des investissements plus importants de 1998 à 2004. Il a fallu avoir en partie recours à l’emprunt pour financer ces dépenses importantes mais indispensables. Cette rénovation des infrastructures permet aujourd’hui à la commune d’être bien équipée et d’envisager une période nécessitant moins de dépenses d’investissement durant laquelle la dette communale pourra être à nouveau diminuée. Il est important de relever qu’aujourd’hui, la dette par habitant est encore très faible puisqu’elle est inférieure à la moyenne cantonale.
Login